Saint joseph a accompli tout cela d’une manière exemplaire. Ce n’était pas quelqu’un qui faisait de grandes phrases, mais un homme aux actes silencieux, au service exemplaire et d’un abandon total à la volonté de DIEU.

Nous avons besoin du modèle de saint Joseph, par­ticu­lière­ment pour nos pères. Nous avons besoin de son inter­cession pour les couples et les familles, pour les pro­fes­sions ec­clé­siales et pour l’Église dans l’ensemble.

Le Créateur du monde nous a donné la loi du travail pour nous les hommes. Avec Sa grâce et l’exemple et l’aide de saint Joseph nous pouvons surmonter la tâche journalière et tout ce que DIEU nous a attribué. De même nous voulons être toujours reconnaissants pour la journée réussie. Ce qui ne s’est pas passé à notre satisfaction, nous donne la pos­si­bi­li­té d’acquérir de précieux mérites que nous pouvons en re­vanche faire parvenir aussi à quelqu’un d’autre. Ainsi se re­ferme fructueusement le cours de la journée.

Paroles de sainte Thérèse d’Avila: „J’ai choisi pour patron et comme intercesseur auprès de DIEU le glorieux saint Joseph. Je me suis recommandée souvent à lui et j’ai fait l’expérience d’avoir obtenu de lui son plus grand soutien, que j’avais es­comp­té, dans toutes les situations où mon honneur et mon sa­lut éternel ... plus

Le grand homme

L’Église vénère particulièrement ce Saint comme Patron pro­tec­teur. Quel autre pourrait-il être que saint Joseph qui a confié entièrement sa vie au service du plan de DIEU. Cer­taine­ment il avait son idée de vie qu’il voulait mener en­semble avec son Épouse Marie, dès qu’il l’avait pris chez lui comme son Épouse. Mais ces plans de vie étaient intégrés dans la conduite de grâces et la providence divines. Joseph et Marie avaient de l’affection l’un pour l’autre, toutefois cet amour mutuel devait appartenir à DIEU seul. Ainsi ils étaient ouverts en tout pour le plan de la charité divine. Cette dis­posi­tion de saint Joseph et de son Épouse virginale était unie à leur vie par des revirements surprenants. Lorsque Joseph de Nazareth s’aperçut que Marie attendait un enfant qui n’était pas de lui, il ne comprit pas encore l’action de DIEU. L’Ange lui révéla en songe que Marie avait conçu son Enfant JÉSUS du SAINT-ESPRIT et que ce JÉSUS sera le Ré­demp­teur des hommes.

Face à un tel message il est possible que Joseph se soit de­man­dé s’il était maintenant de trop. Le contraire était le cas: DIEU Lui-même lui confia Son FILS. Il devait être pour Celui-ci un protecteur paternel. L’Enfant JÉSUS, qui n’avait qu’un seul PÈRE, Celui du Ciel, lui dirait toutefois sur terre “Père” et aurait pour lui de l’affection filiale et lui obéirait. Quel ordre merveilleux!

Joseph devait prendre chez lui la Vierge Marie comme son Épouse pour pouvoir ainsi la protéger. Joseph devait lui être un époux affectueux qui était uni avec elle dans une vraie uni­té de cÅ“ur, et il serait pour JÉSUS un père diligent.