Saint Joseph était tellement saturé d’altruisme et d’oubli de soi qu’il ressentait la pauvreté non comme un fardeau mais comme un bonheur. Il était heureux de ne rien avoir parce qu’il avait fait l’expérience de puiser ainsi en abondance de DIEU. La privation et le sacrifice lui étaient un cadeau, la simplicité de sa vie quotidienne une heureuse habitude. C’é­tait l’expression de son attitude désintéressée dans sa Famille et son entourage. En tout, il ne voulait rien d’autre que de se tenir tranquillement et simplement, pauvre à tous égards, dans l’ombre de JÉSUS et de Marie.

Ne vouloir rien posséder était un miroir de sa pauvreté in­té­rieure. Les paroles de JÉSUS: „Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des cieux est à eux“, correspondaient entièrement à Joseph. Tandis que Joseph avait le besoin du fin fond de son cÅ“ur de ne paraître en rien et de n’être rien, de toujours se tenir derrière les autres, il parvint réellement à atteindre une profonde pauvreté d’esprit.


Le plaignant retira sa plainte
Après avoir lu dans le petit livre “Saint Joseph – aussi ton aide” comment saint Joseph aide dans tant de suppliques, j’ai commencé à aimer et à vénérer ce grand intercesseur. Un jour, alors que mon frère ... plus

Joseph, un grand médiateur

Jamais nous ne venons directement devant le trône de DIEU avec nos requêtes et nos inquiétudes. Nous avons besoin d’un avocat, d’un intercesseur, pour servir de médiateur. Saint Joseph a un si grand pouvoir sur le cÅ“ur de JÉSUS que JÉSUS peut difficilement lui refuser quoi que ce soit – à moins que ce ne soit autre chose qui est mieux pour cette personne. Alors parfois, il faut aussi un peu de patience de notre part.

Or comme nous pourrions être heureux si nous méritions l’intercession de saint Joseph! Même sa merveilleuse Épouse Marie ne Lui refuse jamais rien. Par son intercession, Joseph nous aidera à faire de grands progrès dans toutes les vertus, si seulement nous lui faisons confiance – surtout dans les vertus qu’il possédait dans une si grande mesure: dans la pureté du corps et de l’âme, dans la merveilleuse vertu d’humilité, de persévérance, de force, de silence et de con­stance. Toutes ces vertus qui nous font triompher des ennemis.

Suivons ici sur terre saint Joseph, afin que nous puissions nous aussi aller au Ciel et jouir de la Gloire éternelle et aussi de la présence constante de saint Joseph. Cette récompense est quelque chose d’incompréhensible – la béatitude éternelle dans la contemplation de DIEU.

Nous louerons tout en chÅ“ur la Gloire de DIEU avec tous les Anges de DIEU et les Saints, avec toutes les Vertus et les Puissances, avec les Forces célestes et tous  les Séraphins: „Saint, saint, saint, SEIGNEUR, DIEU des armées! Le Ciel et la terre sont remplis de Ton immense splendeur!“