Sep­tembre 2022

 

Saint Joseph et Hérode

Saint Joseph n’est pas une célé­bri­té au sens ordinaire du ter­me. Il peut être résu­mé par la phra­se sui­v­an­te: il fut le plus saint des époux et le mei­lleur des pères de la race humai­ne. À côté de ce méri­te, tou­tes les autres cho­ses que l’on a l’habitude de dire et d’écrire sur les grands hom­mes s’effacent. Lisons sur la vie de saint Joseph, si impression­nante et digne d’être imi­tée, par exemp­le dans “La vie de saint Joseph” de C. Baij. 

La gran­deur de ce père bril­le sans dou­te le plus dans sa  lut­te cont­re Héro­de. C’est là que Joseph devi­ent un héros et un mar­tyr. Face au tyran, Joseph souli­gne son droit de pro­prié­té sur l’Enfant, non pas en paro­les, mais en actes, et sacri­fie sa tran­quil­li­té, son exis­tence, sa patrie, pour sau­ver l’Enfant. Rien ne pro­uve mieux la gra­vi­té de la situa­ti­on que le fait que nous soyons à cha­que instant con­traints de prou­ver des cho­ses qui allai­ent aut­re­fois de soi. En cet­te pério­de d’expropriation, la ques­ti­on de la pro­prié­té est igno­rée. Exemp­le: les enfants sont enle­vés aux par­ents quel­que part et ne réap­pa­rais­sent plus. L’Ange dit: „Prends l’Enfant et Sa Mère et fuis en Égyp­te.“ Joseph, le respons­able, a tout de suite com­pris le dan­ger. Il se mit immé­dia­te­ment en rou­te et s’enfuit en Égyp­te avec la Mère et l’Enfant. Il y a des cas où la fui­te est syn­ony­me de bra­vou­re et la per­si­s­tance du dan­ger de folie. Ce cas s’est pré­sen­té ici pour Joseph. Il préfé­rait viv­re à l’étranger, sans emploi, mais libre, plu­tôt que de li­vrer son Bien-aimé au tyran. 

„Seuls les gens de con­vic­tion et les imi­ta­teurs ont le droit de se fai­re appe­ler véné­ra­teurs. Que celui qui ne fait pas plus

 
close

Lettre mensuelle

de la com­mu­n­au­té laï­que
de saint Joseph