Juil­let 2021

 

Joseph à Jérusalem

Après la mort de ses par­ents, Joseph vivait à Jéru­sa­lem. Près du mur du Temp­le, il trou­va un maît­re d’apprentis­sage qui lui ens­eigna le métier de char­pen­tier. Joseph avait des mains très habi­les et une excel­len­te capa­ci­té  de réfle­xi­on, de sor­te qu’il savait se rend­re uti­le par son artis­a­nat dans tant de cho­ses et qu’il ren­dait ser­vice à ses sem­bla­bles dans tant de domaines. 

La con­sci­ence d’accomplir ici la volon­té de DIEU l’inspi­rait, et il était très heu­re­ux dans son tra­vail – dans le pe­tit ate­lier – avec son bon maît­re d’apprentissage. Ce qui ren­dait éga­le­ment saint Joseph très heu­re­ux, était: qu’il avait la pos­si­bi­li­té de se rend­re cha­que jour au Temp­le auprès de son DIEU. Même si le tra­vail lui exi­ge­ait le maxi­mum, il n’omettait jamais de prier. La priè­re régu­lière et inti­me est le sol sous les pieds et tou­jours le gui­de vers le trô­ne de DIEU. 

Joseph aimait don­ner aux pau­vres le peu qu’il avait, si bien qu’un jour son maît­re lui dit qu’il devait con­sidé­rer qu’il était lui-même pau­vre et dans le besoin. Joseph lui répon­dit que DIEU pour­voit à ses besoins.

Joseph était heu­re­ux d’être un infé­ri­eur, pau­vre et in­aperçu par­mi les hom­mes. DIEU était l’objet de son amour et il con­tem­p­lait aus­si pen­dant le tra­vail la per­fection de DIEU. Il pri­ait sou­vent pen­dant des nuits en­tières pour plus

close

Lettre mensuelle

de la com­mu­n­au­té laï­que
de saint Joseph